Horaires d'été
Du mardi 12 juillet au samedi 20 août
Association TRANSAT
Mercredi 22 juin à 18h30
Revue Trou Noir
Mardi 14 juin à 19h
Camille Toffoli
Mercredi 15 juin à 19h
Bienvenue à la librairie
du mardi au samedi 10h-19h

Actualités, rencontres, événements

Histoire de l'œil,

Librairie à Marseille

vous propose

DU 12 JUILLET AU 20 AOÛT

HORAIRES D'ÉTÉ

De 10h à 13h puis de 16h à 19h

Fermé du 2 août au 13 août inclus

Qué calor ! Comme chaque été, la librairie adapte ses horaires au climat.

lecture-mer – La boite verte

Du mardi 12 juillet au samedi 20 août inclus
nous vous accueillerons du mardi au samedi
de 10h00 à 13h00 puis de 16h00 à 19h00.

La librairie sera fermée le jeudi 14 juillet
puis du mardi 2 août au samedi 13 août inclus.

photo bandeau Lire à tout prix ©Mathieu Do-Duc

SOIRÉE DE LANCEMENT

Revue TROU NOIR

Mardi 14 juin à 19h

La revue TROU NOIR aux éditions La Tempête s'est donné pour mission de rassembler des fragments épars, traitant des forces du désir et de la manière dont elles travaillent les corps, les idées, les sexualités. Non pas une nouvelle grande théorie, mais une constellation de différences à même de contribuer à l'émergence d'une politique émancipatrice.
TROU NOIR explore l’actualité, les archives et l’histoire de la dissidence sexuelle à travers des textes d’analyses, des entretiens, des recensions, de la poésie et des tracts. Héritière des mouvements de libération sexuelle des années 1970, elle tente d’en réactualiser les thèses politiques et de les mettre en tension avec notre époque.

Une proposition d’expérience politique et charnelle du monde qui, dans ce premier volume, explore les antagonismes internes à notre société  : le fascisme de Renaud Camus de sa littérature homosexuelle du Tricks à son Grand Remplacement ; la violence transphobe jugée dans le théâtre d’une justice d’État ; la remontée à la surface des écrits subversifs de Guillaume Dustan ; la psychanalyse dans le viseur d’une politique du Monstre chez Preciado ; et l’affirmation d’un gai communisme avec Mario Mieli. En renouvelant la critique du passé, du présent, et du futur à l’aune de nos sexualités, trou noir s’inscrit d’ors et déjà dans l’histoire fiévreuse des revues sur la dissidence sexuelle

La rencontre sera animée par le collectif Mémoire des sexualités.

RENCONTRE

Camille Toffoli

Filles Corsaires

Mercredi 15 juin à 19h

Camille Toffoli vient nous présenter Filles corsaires: écrits sur l’amour, les luttes sociales et le karaoké paru cette année au Québec aux éditions du Remue-ménage. Camille , libraire à Montréal, propose dans ce recueil de texte une réflexion sur le féminisme actuel, dans les divers milieux sociaux qu’elle côtoie et observe avec finesse.

Camille Toffoli croit que les serveuses de diners, les chanteuses country, les sad girls et les championnes de rodéo ont quelque chose de fondamental à nous apprendre sur les rapports de genre et les privilèges de classe. Filles corsaires construit une pensée qui a les deux pieds dans la vie, qui jette son dévolu sur les figures oubliées et les angles morts d’un certain féminisme universitaire. Pourquoi le célibat volontaire, l’autonomie sexuelle et la non-maternité sont-ils toujours frappés de suspicion ? L’amitié peut-elle réellement lutter contre l’hétéronormativité ? Comment penser une politique de la solitude ? L’autrice investigue ces questions, et bien d’autres, à travers une série de portraits où les anecdotes côtoient les réflexions philosophiques.

Camille Toffoli (auteur de Filles corsaire) - Babelio

© Chloé Charbonnier

Camille Toffoli est cofondatrice de la librairie féminise L’Euguélionne à Montréal. Depuis plusieurs années, elle collabore à titre d’essayiste, de critique littéraire et de chroniqueuse aux revues Liberté, Lettre Québécoises, Spirale et Nouveau Projet.

Peut être une illustration de vélo

La rencontre sera animée par Les Déchaîné.e.s collectif cycloféministe marseillais

CONFÉRENCE PARTICIPATIVE

Association TRANSAT

Mercredi 22 juin à 18h30

Dans le cadre de la “Pride2Weeks”, programmation culturelle de la Pride Marseille, l’association Transat vous convie à une conférence-échange autour des transidentités dans la fiction.

Comment parle-t-on de transidentité dans les romans ou dans les films aujourd’hui ? En parle-t-on mieux ou davantage aujourd’hui qu’hier ?
Quelle place pour les personnages trans dans les œuvres et pour les personnes trans dans les processus de création artistiques ? Quel impact sur le public pour les œuvres traitant de transidentité ? Venez vous informer, réfléchir et échanger sur ces questions avec l’équipe de l’association Transat! Vous pourrez également découvrir au sein de la librairie une sélection d’œuvres de fiction abordant la thématique des transidentités.

Transat  est une association de défense des droits des personnes trans et de sensibilisation sur les transidentités qui utilise des techniques issues de la médiation culturelle et de l'éducation populaire. Transat est un collectif de personnes trans, à visée militante et d'entraide, basé sur Marseille, Avignon et ses environs.

 

RENCONTRE - ARPENTAGE

Miel Pagès - Alice Baylac

Éditions Blast

Jeudi 2 juin à 19h

La librairie reçoit les éditions Blast par le biais des deux auteur.rice.s Miel Pagès et Alice Baylac.

"Les éditions blast défendent une littérature d’essai et de création politique, une littérature qui pense l’articulation des oppressions et des luttes et qui ouvre des perspectives depuis le champ des résistances antiracistes, féministes, queers, anarchistes."

La rencontre sera animée par une équipe d'arpenteur.euse.s qui se sont réuni.e.s dans les semaines précédentes pour lire collectivement Colza et la Septième lèvre.

La septième lèvrePoétesse et comédienne, diseuse de mots et hameçonneuse d'images, Miel Pagès filme avec son troisième œil. Son premier recueil, La Septième lèvre a paru ce printemps aux éditions Blast.

Colza

Al Baylac est auteur/autrice, on peut le voir au milieu des champs de colza jaune ou prise entre de feux dans la ville rose. Bête de scène en lecture musicale, iel aime aussi l'archive, la recherche et le journalisme. En 2019, un premier recueil de poèmes Ecce Mullier, en 2022 un premier roman Colza aux éditions Blast.

RENCONTRE

Gabriela Cabezón Cámara

Mercredi 18 mai à 19h

En tournée en France grâce à la Villa Gillet à Lyon, Gabriela Cabezón Cámara sera de passage à Marseille le Mercredi 18 mai. Nous avons le plaisir de la recevoir le temps d'une rencontre autour de son oeuvre percutante. Après les magnifiques Pleines de grâce et Les aventures de China Iron, la grande autrice féministe argentine nous présentera Tu as vu le visage de Dieu et Romance de la noire blonde (traduction de Guillaume Contré) , les deux courts romans récemment parus aux éditions de l'Ogre. Une rencontre traduite par Valeria Mantello.

Tu as vu le visage de dieu ; romance de la blonde noire
Beya tente de s’échapper du réseau de prostitution qui l’a enlevée. Gabi, jeune artiste défigurée quand elle s’immole par le feu pour éviter l’éviction de son appartement, devient à la fois une œuvre d’art et l’emblème de la lutte populaire. Ces deux courts romans, Tu as vu le visage de Dieu et Romance de la Noire blonde, forment avec Pleines de grâces une trilogie « Oscura », sur le retournement des victimes, sur leur capacité à lutter contre l’exploitation individuelle et collective. Avec une langue, saisissante, poétique et politique, libérée de tout, mêlant la bible, Kill Bill, les mythologies, à la trivialité du quotidien, Gabriela Cabezón Cámara façonne nos héroïnes contemporaines.

¿Es usted lector de novela negra? | Cultura | EL PAÍS

Gabriela Cabezón Cámara est née à Buenos Aires en 1968 et a publié plusieurs romans dont Pleines de grâce en 2009 et Les Aventures de China Iron en 2017. Elle est l’une des instigatrices du mouvement NiUnaMenos et participe activement aux luttes féministes argentines de ces dernières années. Elle collabore à plusieurs journaux, dont le supplément « SOY » du journal Página 12 qui traite de questions LGBTQI. Les Aventures de China Iron a été finaliste du International Booker Prize 2020 et du Prix Médicis étranger 2021. En 2022, les deux derniers volumes de la trilogie « Oscura », Tu as vu le visage de Dieu et Romance de la noire blonde sont traduits par Guillaume Contré et publiés aux éditions de l'Ogre.

 

FESTIVAL

Oh les beaux jours !

Du mardi 24 mai au dimanche 29 mai

Retrouvons-nous pour une semaine de littérature sur les différents sites du festival Oh les beaux jours ! avec la sélection collective de librairies marseillaises indépendantes (L'Hydre aux mille têtes, Pantagruel, le Poisson Lune et Histoire de l'oeil).
Et samedi 28, nous serons même 7 librairies au conservatoire pour la belle nuit du livre !

Atelier 25

Frictions littéraires à Marseille ! Plus de 80 écrivains et artistes, de 15 nationalités différentes, sont invités autour du Vieux-port du 24 au 29 mai. Six jours pour entendre la littérature autrement au Mucem, au théâtre de la Criée, au conservatoire Pierre Barbizet, au musée d'Histoire de Marseille et à la bibliothèque de l'Alcazar.
Des grands entretiens pour découvrir en profondeur l’œuvre d'un écrivain, des dialogues inédits qui mêlent fictions et récits d'aujourd'hui, des lectures portées par les voix de comédiens ou celles des auteurs, de la poésie, de la bédé, des livres pour la jeunesse et beaucoup de musique!
Une programmation foisonnante que vous pouvez retrouver ici !

 

RENCONTRE - DÉGUSTATION

ZAC - Zones À Cueillir

Bigoud'

Jeudi 5 mai à 19h

C'est une fête de concocter cette rencontre avec l'association Bigoud' pour la sortie de Zones à cueillir chez Ulmer! Un livre solaire et joyeux qui vous guide pour ramasser des plantes sauvages près de chez vous. Au menu : salades fleuries, coktails aux plantes... La rencontre sera suivie d'une dégustation apéro plantes sauvages, élaborée avec la cueillette du jour !

Pendant un an, Amélie Laval, photo-romancière, a documenté l'aventure Bigoud' de Caroline Decque et Camille Gasnier, qui cueillent et livrent à vélo leurs récoltes comestibles aux chef.fe.s et commerces de bouche marseillais.

https://www.laprovence.com/media/2020/10/17/1602940287_food.jpg

Caroline DECQUE découvre les bienfaits de la nature en entretenant un potager autonome lors d'un service civique. En 2015, elle fonde l'association Bigoud' et aménage une grande parcelle maraîchère dans le parc d'un Ephad marseillais. Camille GASNIER a fait un CAP cuisine et découvre l'autosuffisance, les plantes sauvages et leurs vertus comestibles et médicinales auprès du MAP (Mouvement d'Action Paysanne) en Belgique.

 

LANCEMENT

MILLE COSMOS

Revue

Jeudi 14 avril à 19h

Ô joie ! Cette soirée sera l'occasion de retrouver Pauline Barzilai, Matthieu Duperrex, Claire Fau, Barbara Glowczewski, Cy Lecerf Maulpoix, Maya Mihindou et Gayané Zavatto pour le lancement du premier numéro de la revue MILLE COSMOS!

Nos cosmologies sont en pleine ébullition. La modernité occidentale, qui a rendu possible l’exploitation et la marchandisation de toutes les formes de vie, est en train de céder le pas à d’autres manières de concevoir nos liens avec la Terre. En matière d’écologie, comme ailleurs, le monde se fragmente.

L’écologie que nous défendons est une écologie inclusive, qui prend en compte l’humain, l’animal, le végétal, le minéral, mais aussi leurs milieux dans une relation d’interdépendance. MILLE COSMOS rencontre des habitant·es, des chercheur·ses, des militant·es et des artistes qui partagent des récits et des luttes collectives, pour faire émerger d’autres mondes.

©Pauline Barzilaï

Ce premier numéro porte sur les ÉCOLOGIES DÉVIANTES, pour défendre une écologie réellement inclusive, à l’image d’une Terre foisonnante et multiple. Pourquoi déviantes ? Car en marge d’une écologie mainstream, trop complaisante à l’égard du capitalisme qui lave toujours plus blanc, plus vert ou plus rose. Le monde animal comme le monde végétal nous aident à penser au-delà des catégorisations assignées, quelles qu'elles soient. Dès lors, nous pouvons remettre en question nos constructions culturelles autour de ce qui est considéré comme « naturel » et de ce qui ne le serait pas.

©Maya Mihindou

Au sommaire: un article sur la botanique queer écrit par la paysagiste Céline Baumann ; une conversation entre Maya Mihindou et Julie Crenn au sujet de l’artiste cubano-américaine Ana Mendieta ; un article de Cy Lecerf Maulpoix, auteur d’Écologies déviantes, voyages en terres queers (Cambourakis, 2021) ; les dessins de Pauline Barzilaï, artiste invitée de ce premier numéro.

 

 

Coups de cœur

Romance in Marseille - Claude McKay
Romance in Marseille
Claude McKay
Héliotropismes

Lafala, originaire d’Afrique de l’Ouest, est docker dans le port de Marseille. Il s’embarque clandestinement sur un bateau pour les Etats Unis d’où il revient quelques mois plus tard, amputé de ses deux jambes mais plein aux as. S’ensuivent des rebondissements incessants sur le port et dans les tripots du vieux quartier de Marseille, emplis de personnages hauts en couleur, dont deux femmes fortes, Aslima et La Fleur. La jeune maison d’édition marseillaise Héliotropismes, en déterrant ce texte de Claude McKay, rajoute un ouvrage marquant dans la littérature phocéenne.

La semaine perpétuelle - Laura Vazquez
La semaine perpétuelle
Laura Vazquez
Editions du Sous-sol

Le père rêve d’une éponge qui lave le passé.
La mère est partie, il dit qu’elle n’existe plus.
Sorti du monde, le fils poste des vidéos sur Internet et il écrit des poèmes.
La fille ne supporte pas la réalité trop proche et toutes ces personnes qui avancent avec leurs millions de détails.
La grand-mère entend les clignements et les soupirs de chaque moustique.
Tout ce qui leur arrive est dans l’ordre du monde. 

Etat des lieux - Deborah Levy
Etat des lieux
Deborah Levy
Editions du Sous-sol

Etat des lieux est le dernier volet de « l'autobiographie en mouvement » de Deborah Levy. En mouvement car l'écriture est vivante, marquée par le refus d'un certain ordre des choses. Il n'est pas question d'un fil linéaire ni d'une rétrospection mais bien d'une exploration pour tenter de s'écrire et de se dire, penser l'espace à soi. Lire l'autobiographie mouvante de Déborah Levy c'est comme entrer dans son laboratoire avec elle et réfléchir, repenser, faire un pas de côté, avoir l'esprit vif et aiguisé. L'auteure se sert d'elle comme matière et questionne, transforme, façonne. L'intime devient politique, tout continue de se construire.

Les oscillants - Claudio Morandini
Les oscillants
Claudio Morandini
Anacharsis

Encore un objet littéraire non identifié de Claudio Morandini. Une jeune chercheuse en musicologie retourne dans le village où ses parents l'emmenaient en vacances, pour y collecter les mystérieux chants nocturnes que les bergers y échangent. Le village, au doux nom de Crottarda, gît au fond d'une vallée sombre et humide que le soleil n'éclaire qu'un heure par jour. Commence alors une plongée dans un univers infiniment étrange et étonnament burlesque, dont les personnages semblent nager à rebours.

Tous nos coups de cœur

L'Histoire de l'œil est spécialisée
dans les formes contemporaines

Infos pratiques

Horaires

du mardi au samedi
de 10h à 19h

Galerie

www.galerieho.com

Café / Wifi

Coordonnées

Histoire de l'oeil
25, rue Fontange
13006 Marseille
04 91 48 29 92
contact[at]histoiredeloeil[dot]com