Nos coups de cœur

Le livre que je ne voulais pas écrire - Erwan Larher
Le livre que je ne voulais pas écrire
Erwan Larher
Quidam

Au début de son livre, Erwan Lahrer prend énormément de précautions : Convoquant peut-être Cercas et sa description de la mémoire historique, convoquant peut-être Deleuze également et les petites affaires privées. Le livre que je ne voulais pas écrire doit être un objet de littérature. Éviter le trop d’émotions et éviter de trop se déverser.

Alors Le livre que je ne voulais pas écrire est un livre raté. Car oui de l’émotion il y en a. Oui Erwan Lahrer raconte là où il s’est trouvé ce 13 novembre 2015 et ce qui lui est arrivé avant.

Sauf qu’il ne s’agit pas d’une petite affaire privée (et c’est là le problème) car cet événement appartient aussi au collectif et c’est pourquoi on l’exhorte, lui l’écrivain à écrire, c’est pourquoi comme il le dit lui-même, il en ressent l’obligation, le geste d’écrire précède la décision de le faire.

Sauf, en fait que toutes ces précautions sont suivies d’effet. Véritable ouvrage sur le métier, le texte admet les tergiversations, il se moque de lui-même et de ses prétentions, il revient sur ses ambitions, il s’appuie sur les autres, il tente de comprendre : il est vivant, comme Erwan Larher.

Alors, ce livre que je ne voulais pas écrire est drôle, beau et à proprement parler un objet littéraire très intense. En plus, même si une balle dans les fesses et des santiags sont parmi les personnages principaux du livre, Lahrer réalise le tour de force d’éviter le cliché du western pour en faire un roman rock n’roll et puissant. Un roman véritable et très réussi.

Tout est brisé - William Boyle
Tout est brisé
William Boyle
Gallmeister

Tout est brisé c'est un instant suspendu dans la vie des trois personnages cassés en mille morceaux pour des raisons différentes. Trois branches d'un arbre généalogique qui semblent chacunes sur le point de tomber. Tout est brisé c'est un instantané de leur vie qui les réunit et où l'espoir de les voir se ressouder est permi. Tout est brisé, c'est enfin une ballade musicale, à pied, dans ce quartier de Gravesend, un Brooklyn si cher à William Boyle et à son écriture instinctive et touchante.

Tangvald - Olivier Kemeid
Tangvald
Olivier Kemeid
Gaïa

Olivier Kemeid est fasciné par Peter (Per) Tangvald depuis sa rencontre avec lui. Il choisit donc d’en raconter l’histoire. Entre roman documentaire, biographie et fiction, le texte du québequois est surprenant.

Peter Tangvald est Norvégien et c’est sur les mers qu’il a choisi de vivre écumant les îles découvrant des rivages traversant sans apports techniques et construisant ses propres bateaux. C’est dur à cuir, pas facile à vivre, en témoigne le récit de Kemeid chapitré en fonction des différentes femmes qui ont partagé ses navigations, 7 femmes qu’il aura, selon les mots de l’auteur épuisé et dont les destins sont divers et très variés.

Tangvald devient sous sa plume un roman d’aventure, un roman de pirate, un roman d’amour, un roman tragique et un roman d’histoire. C’est passionnant.

La fonte des glaces - Joël Baqué
La fonte des glaces
Joël Baqué
P.O.L

Après une enfance et adolescence loufoque et charmante, Louis a eu deux passion dans sa vie : sa femme et sa charcuterie. Aujourd’hui veuf et retraité, il s’ennuie ferme.

Mais un événement va venir bousculer son train-train : la découverte, dans un vide-grenier d’un manchot (l’animal) empaillé. Le bousculer au point de transformer sa vie : d’abord par la fixation qu’il fera sur cet animal puis sur les voyages intellectuels et géographiques qu’il entamera pour découvrir son environnement naturel et enfin en s’engageant pour sa défense et le combat contre le plus grand danger qui guette ses protégés, la fonte des glaces.

De prime abord le nouveau roman de Joël Baqué est drôle. Et cela il l’est mais pas seulement. Sa poésie toute en finesse nous interroge très subtilement aussi sur quelques thèmes importants comme le désengagement et la solitude dans nos sociétés modernes, mais aussi sur le cynisme parfois de la cause écologique. La poésie d’un roman qui amènera à découvrir la poésie tout-court de Joël Baqué dont le superbe Pré ou carré (Eric Pesty – 2015). Quant aux lecteurs de la poésie de Baqué : qu’ils se jettent sur sa Fonte des glaces où il ne renie rien de l’exigence de son écriture.

Underground Railroad - Colson Withehead
Underground Railroad
Colson Withehead
Albin Michel

Nous connaissions Colson Withehead par ses excellents romans précédents dont Apex ou encore Zone 1 (Gallimard). Excellents de par leurs livraisons de personnages à la fois « tout-le-monde » et hors-norme et de par la capacité de Withehead à inventer des histoires périphériques insolites surpenantes, drôle et acides mais seulement cadre des ses comédies humaines.

Avec Underground Railroad, il choisit peut-être le chemin inverse : il s’attaque à la grande histoire. Nous suivons le parcours de Cora, jeune esclave échappée de la plantation et qui va de pérégrination en pérégrinations traverser plusieurs états dans son chemin vers le nord et la liberté. Mais il va par ce biais rendre hommage au réseau souterrain d’activistes et de militants qui fut mis en place clandestinement à cette époque pour venir en aide aux fuyards.

Underground Railroad est donc un roman historique poignant et superbe de vérités tragiques, avec son lot d’espoirs et d’injustices où Withehead garde sa faculté d’invention.

Les fantômes du vieux pays - Nathan Hill
Les fantômes du vieux pays
Nathan Hill
Gallimard

Un gouverneur américain, candidat aux élections présidentielles, est attaqué à coups de pierres par une femme dans un parc. Cette femme, Faye, est la mère de Samuel, prof de littérature dans une petite université de province, qui tente d’écrire un roman depuis des années. Faye a abandonné Samuel lorsqu’il avait 11 ans. À partir de cette histoire, Nathan Hill nous fait faire un tour de l’Amérique des années 50 à nos jours dans un roman aux multiples rebondissements.
Les Fantômes du vieux pays est un premier roman remarquable. On est heureux de découvrir un jeune auteur au talent digne de John Irving ou de Jonathan Franzen. En espérant qu’il ne faudra pas attendre dix ans pour lire le prochain !

L'invention des corps - Pierre Ducrozet
L'invention des corps
Pierre Ducrozet
Actes Sud

Alvaro, jeune prof mexicain surdoué de l’informatique réussi à s’enfuir lors du massacre d’Iguala, alors que 43 étudiants sont assassinés par la police. Sa fuite le mène aux Etats-Unis où il devient cobaye d’un richissime transhumaniste et où il rencontre une jeune chercheuse qui va le ramener à la vie. Dans un monde où tout est relié, les hackers du monde entier, pirates du XXIe siècle, cherchent l’utopie d’un temps nouveau.
Pierre Ducrozet a une écriture addictive. On ne lâche pas L’Invention des corps, on a besoin d’aller au bout, de comprendre comment la toile se tisse, comment les corps répondent.

Mercy, Mary, P - Lola Lafon
Mercy, Mary, P
Lola Lafon
Actes Sud

Le 4 février 1974 Patricia Hearst, petite-fille d’un puissant magnat californien est enlevée contre rançon par la SLA un énigmatique groupuscule d’extrême gauche. Quelques mois et quelques déclarations percutantes plus tard, Patty adopte les idéaux de ses ravisseurs et se métamorphose en activiste déterminée, icône de la lutte armée revendiquant la mise à mort du système capitaliste dont elle ignorait jusque là le misérable revers. Ebahi, le pays est divisé entre admiration fervente de cette prise de conscience radicale et rejet violent d’une traîtresse dotée d’un esprit tourmenté soumis au lavage de cerveau.

Le roman s’articule autour des articles de l’époque et des bandes sons envoyées par Patricia Hearst aux médias. Ces documents sont méthodiquement décortiqués par Gene Neveva une brillante universitaire aussi admirée que redoutée, qui aurait été engagée par la famille Hearst pour étayer le dossier de défense de leur fille.

La Neveva, féministe et intellectuelle sans concession nous plonge en apnée dans l’affaire Hearst assistée de Violaine, discrète jeune fille chavirée par ces intenses journées de travail et d’éveil politique.

Jouant des époques, des modes narratifs et de la frontière entre fiction et documentaire, Lola Lafon brosse le portrait d’une jeune femme qui goûta la liberté suite et grâce à sa captivité. De cette jouissive enquête psychologique et politique surgissent aussi les personnalités féminines de Mary Jemison et de de Mercy Short, filles de colons britanniques enlevées par des Amérindiens au XIXè siècle. Ces femmes refusèrent de quitter leurs ravisseurs et de retrouver les carcans de leur vie passée. Ne se considérant pas prisonnières, de quoi seraient-elles libérées ?

Le directeur n'aime pas les cadavres - Rafel Menjivar Ochoa
Le directeur n'aime pas les cadavres
Rafel Menjivar Ochoa
Quidam

Enfin, enfin, un éditeur reprend le travail des éditions Cénomane qui avait fait traduire et publié les trois premiers volumes de la série "D'une certaine façon de mourir" de Rafael Menjivar Ochoa. Enfin et évidemment c'est Quidam!

Ce projet de l'auteur salvadorien nous plonge dans le Mexique d'aujourd'hui, dans les arcanes de son pouvoir dissimulé, les services spéciaux, la police corrompue, le politique de l'ombre, avec une plume d'une noirceur et d'une sobriété parfaite.  5 volumes donc, comme un puzzle, se lisant dans l'ordre souhaité, aboutissant sans doute à un changement de paradigme. Mais un changement réel ?

Dans Le directeur n'aime pas les cadavres c'est le mileu de la presse que l'on intègre. Un fils prodigue retrouvant le foyer familial, et son père, propriétaire du journal et qui semble tirer pas mal de ficelles. Des ennemis il en a, des amis, il faut voir. C'est selon. Mais il retrouve bien plus que cela, un milieu puant et dangereux, une belle mère très énigmatique, des activités qu'il a fuit pour tenter l'aventure cinéma. Par soucis de contradiction il sera doublure cadavre pour les films et séries, son père, étant malgé tout, devenu un peu douillet sur le sujet.

L'écriture tellement fine et directe de Menjivar Ochoa nous entraine à plein tube dans cette intrigue. Il ne nous donne pas grand chose, sinon la psychologie  aboutie des ses personnages. A nous de faire les recoupements. A nous de démeler l'ensemble. C'est tout en sous-entendus, en images. C'est magistral.

Ecrire pour sauver une vie - John Edgar Wideman
Ecrire pour sauver une vie
John Edgar Wideman
Gallimard

L'ambition du nouveau livre de John Edgar Wideman est multiple. Rendre justice, témoigner, et pourquoi pas sauver une vie future ? Il va nous plonger dans le dossier militaire de Louis Till, soldat américain, condamné à mort à la fin de la seconde guerre mondiale, en Italie, accusé de viol. Ce dossier ressortira quelques années plus tard. Le fils de Louis en visite dans le sud des Etats Unis sera assassiné par quelques hommes blancs. Il avait eu le tort d'aborder une jeune fille. Ces hommes, avec l'aide du dissier du père seront acquittés et cette affaire fera scandale et Emmett Till deviendra un martyr de la cause noire aux Etats Unis.

Wideman, qui est né la même année qu'Emmett, et qil fut fortement marqué par cette affaire, ne revient pas forcément sur le procès du fils. Il nous invite à le suivre surtout dans son enquête sur le père, à reconnaître les manquements de ce dossier, à en observer les incohérences, et à nous interroger sur la justice américaine qui s'en servit pour appuyer une parodie de procès 15 ans plus tard.

Projet ambitieux donc et par quel bout le prendre ? Wideman se heurte bien vite à cette question et son livre en est le témoin premier. Il admet bien vite ses difficultés à dépasser sa passion du sujet et surtout à ne pas y intégrer sa forte émotion, son propre passé et le parrallèle qui se monte entre lui et Emmett. Ecrire pour sauver une vie...

Un livre magistral sur l'impuissance à révéler l'injustice et sur la nécéssité de continuer à le tenter.

Le salut viendra de la mer - Christos Ikonomou
Le salut viendra de la mer
Christos Ikonomou
Quidam

Le magnifique titre du nouveau roman de Christos Ikonomou dit déjà beaucoup de chose. De la poésie dont la lange de l'auteur est en permanence imprégnée. De l'espoir partout présent dans ses textes et pourtant si vite anéanti. De la beauté du monde souhaité et de la noirceur et du pessimisme qui pourtant nous entoure. Ce titre est une invocation, une résolution, mais un chemin difficile.

Ces quelques textes emmelés les uns dans les autres, souvent très sombres, mais de tellement d'autres couleurs aussi, racontent la difficulté du peuple grec à se relever, à créer, à se réinventer librement.

Heurs et malheurs du sous-majordome Minor - Patrick Dewitt
Heurs et malheurs du sous-majordome Minor
Patrick Dewitt
Actes Sud

Lucien Minor, dit Lucy, quitte sa bourgade après avoir accepté le poste "convoité" de sous major-majordome au château Von Aux. Et c'est sans regret, tant il y était brocardé et méprisé par sa mère. Ce qu'il découvre dans ce domaine au mileu des Alpes ne va pas le décevoir. Une demeure immense des plus secrète dont le propriétaire vit reclu et malheureux, un supérieur sympathique mais sans doute un peu dérangé, des villageois filous, voleurs mais très bons compagnons, des aristos dépravés et surtout, la belle Clara dont il faudra bien conquérir le coeur. Mais on ne dit pas tout à Lucy : par exemple pourquoi le maître devient-il quasimment une bête ? Pourquoi dans les montagnes et les forêts, deux armées se livrent-elles bataille sans jamais vraiment le faire ? Il faudra toute sa sagacité au jeune homme pour découvrir cela. Patrick Dewitt livre avec lui, tantôt une comédie, tantôt un conte, parfois noir, de moeurs en tout cas. Une ambiance digne des meilleurs films de Wes Anderson, tout le temps intrigant, souvent drôle, parfois un poil dérangent. C'est parfait.

JimFish - Christopher Hope
JimFish
Christopher Hope
Piranha

Jimfish, ni vraiment blanc, ni vraiment noir, est un enfant repéché miraculeusement en Afrique du Sud. Elevé de manière autoritaire par son sauveur, il écoute également les théories du lumpenproletariat du jardinier de la propriété. Au point qu'il fuit l'Afrique du Sud en sa compagnie pour partir à la découverte d'un régime plus propice à cette forme d'organisation politique. S'en suit donc, une suite incroyable d'aventures plus rocambolesque et effroyables les unes que les autres, parcourant le monde communiste. L'Afrique d'abord puis, l'URSS et Tchernobyl, l'Allemagne de l'Est au moment de la chute du mur, la Roumanie et la tentative de fuite des Ceausescu avant un retour en Afrique. Jimfish vit et un à un tous ces événements marqueurs de la chute d'une idée. Véritable Candide africain moderne, celui a qui l'on parle sans filtre, à qui l'on explique le plus simplement du monde les mécanismes et les horreurs du politique autoritaire, le JimFish de Christopher Hope est un révélateurmagique. Un roman formidable, à lire aussi tôt que possible.

The King Of The B'S (Godard & Corman) - Harald Harzheim
The King Of The B'S (Godard & Corman)
Harald Harzheim
Kunsthalle Marcel Duchamp

Godard et Corman ont traité à des époques concomitantes les mêmes thèmes et motifs, selon des modes de production et dans des styles comparables. Or cette similitude est restée jusqu'à présent inaperçue, du fait de critères d'évaluation bien figés. Harald Harzheim en fait fi et rend ainsi possible un regard nouveau sur ces cinéastes indépendants et radicaux.

Voyage à Twin Peaks - Axel Cadieux
Voyage à Twin Peaks
Axel Cadieux
Capricci

Comment est née la série la plus culte des années 1990 ? Que sont devenus les lieux mythiques du tournage ? De quel sordide fait divers s’inspire le meurtre de Laura Palmer ? À quoi ressemble la méthode David Lynch ? Pour répondre à ces questions, il fallait bien plusieurs voyages. Dans les environs de Seattle, où débuta le tournage de la série, à la rencontre des fans et des habitants ; quelques milliers de kilomètres plus au sud, à Los Angeles, où les principaux concepteurs du show racontent l’aventure de l’intérieur ; mais aussi dans la vraie ville de Twin Peaks, dont les mystères n’ont rien à envier à ceux de la série. Voyages à Twin Peaks tient à la fois du récit de tournage, du décryptage d’un phénomène culturel hors norme, et du reportage au coeur d’une Amérique fantasmée, au plus près de l’ambiance et des intrigues de la série.

 

Blissfully Yours / Mysterious Object At Noon (DVD) - Apichatpong Weerasethakul
Blissfully Yours / Mysterious Object At Noon (DVD)
Apichatpong Weerasethakul
MK2

Au coeur de la jungle thaïlandaise, Apichatpong Weerasethakul crée un cinéma contemplatif hors du coimmun. Qu'il filme l'histoire d'amitié d'un garçon et de son professeur (Mysterious Object At Noon) ou la romance d'une jeune fille et d'un immigré clandestin (Blissfully Yours), le cinéaste mêle dans ses récits nature et onirisme.