Paul Souviron
Du 20 octobre au 11 novembre
Revue 12°5
Samedi 14 octobre à 11h00
Berlin avant la techno
Vendredi 13 octobre à 19h00
Revue Reliefs
Samedi 2 décembre à 12h00
Bienvenue à la librairie Galerie Histoire de L'Oeil
HO a 10 ans !
depuis novembre 2015
Éditions Inculte
Samedi 7 octobre à 18h00
Mika Biermann
Vendredi 22 septembre à 19h00
Préavis de Désordre Urbain
Mardi 19 septembre à 19h00
William Boyle
Jeudi 21 septembre à 19h00
Contre Pied
Vendredi 15 septembre à 19h00

Actualités, rencontres, événements

Histoire de l'œil,

Librairie à Marseille

vous propose

Exposition

Paul Souviron

Supercellulaire III

Exposition du 20 octobre au 12 novembre

Vernissage le jeudi 19 octobre à 18h00

Une exposition de la galerie HO. Paul Souviron est le lauréat du Labo HO #10.

Le labo HO est l’occasion pour Paul Souviron de proposer une nouvelle installation in situ dans la lignée des « supercellulaires » qu’il a déjà réalisées à deux reprises. Supercellulaire III est une sorte de volière spécifiquement pensée pour l’espace de la librairie-galerie.

Sur le modèle des décors emprunté au zoo, Paul Souviron questionne notre rapport de plus en plus distancié à notre animalité. Il interroge la façon dont nous nous efforçons à aménager la nature dont nous faisons partie, dans des espaces dont elle a été chassée au point de disparaitre. Son travail place le spectateur dans une situation ambiguë où l’interaction laisse place à la frustration et annonce le règne de l’artifice.

L’installation est comme un prototype de  ZOO nouvelle génération.  Hygiéniste, il  évacue le vivant pour n’en garder qu’une forme idéalisée. Une sorte de kitsch futuriste. Il reprend les codes formels classiques de la volière (cage, copeaux, branches d’arbre…) mais les animaux dont le dispositif entier est destiné, sont remplacés par leurs avatars filmés. Les volatiles se retrouvent ainsi doublement enfermés.  Les écrans sont placés dans l’espace à l’extrémité de prothèses de branches en métal, prolongeant là aussi le vivant fraichement coupé.

http://paulsouviron.net/

Rencontre

Frédéric Cisnal

Berlin avant la techno

Vendredi 13 octobre à 19h00

Automne en Librairies 2017

À travers une rencontre, des écoutes et des projections, nous vous proposons de vous plonger dans le Berlin d'avant la chute du mur avec les acteurs qui ont écrit la face underground de la musique de Berlin-Ouest.

Frédéric Cisnal est né à Strasbourg. Journaliste (Noise, Tsugi, Radio En Construction) et DJ, il a vécu à Berlin-Ouest de 1974 à 1990.

Rencontre organisée dans le cadre du festival Automne en Librairies.

Berlin avant la techno, du post-punk à la chute du mur est un recueil d’entretiens avec les acteurs qui ont façonné, bâti et écrit la face underground de la musique de Berlin-Ouest, celle-ci n’ayant pu exister qu’à travers une conjugaison de facteurs politiques historiques. Cette ville accueillait une population bigarrée, un melting-pot unique au monde qui s’est développé en pleine guerre froide, entre les puissances capitalistes et communistes. L’Est et l’Ouest comptaient leurs fusées atomiques pour imposer leur philosophie et leur moralité sur la pensée humaine pendant que la jeunesse scandait « Vivre est illégal ». Ces artistes contemporains rejetèrent le passé pour donner une identité à leur quotidien, pour trouver un sens à l’instant présent dans le but de le rendre authentique. Cette démarche artistique inconsciente qui n’était pas censée connaître de lendemain reste aujourd’hui le témoignage d’une époque créatrice, marginale et bouillonnante. Dans cet ouvrage apparaissent les figures de David Bowie, Iggy Pop Nick Cave, O.U.T, Ton Steine Scherben et tant d’autres.

Rencontre-Dégustation

12°5 - des raisins et des hommes

Samedi 14 octobre à 11h00

Automne en Librairies 2017

Du temps et de la place pour parler du vin et de ceux qui le font. Dans le revue 12°5, vous trouverez 176 pages destinées à un large public, du connaisseur aguerri à l'amateur passionné. Défricher, dénicher, s'intéresser aux vins bios, en biodynamie, natures et engagés, mais aussi aux vins d'exception faits dans le respect de la terre, du terroir et du fruit, c'est l'ambition de 12°5.

Éric Fénot, directeur de la rédaction et Delphine Brunet, styliste culinaire, viendront nous parler de la revue. Mais pour rendre cette rencontre encore plus concrète, nous avons convié Jean-Pierre MIgnot. Sommelier à la Tour d'argent puis au restaurant 3 étoiles Le Petit Nice à Marseille, il nous invitera à une dégustation haute en couleur. Son conseil si vous voulez pleinement profiter de sa formation : venez à jeun!

Une recontre organisée dans le cadre du festival Automne en Librairies.

[...] Dans ce troisième opus de 12°5, les vignerons que nous mettons en avant ne sont pour le moment pas inquétés par la justice ou par le voisin vigneron qui se fout de savoir que l'on a trouvé des résidus de pesticides dans les cheveux de ses salariés viticoles. Pourtant, nos journalistes sont allés à la rencontre de vignerons qui ont osé un virage à 180° dans les appellations où l'on est habituellement prié de faire comme-ci et comme-ça. Et pourquoi ? Parce que. Fin de la discussion.

Plus les années passent, plus on a le sentiment que le fossé se creuse entre deux visions de la viticulture. Il ne s'agit pas d'une guerre entre anciens et nouveaux mais entre des cabochards qui ne voient pas que le vent tourne et des défenseurs d'une viticulture propre. Plus le fossé se creuse, plus les attaques fusent et plus les tribunaux se remplissent alors que ce que l'on préférerait voir se remplir, ce sont nos verres... pour trinquer aux vins propres et à la pix dans les rangs. [édito du numéro 3 de la revue]

 

Festival

Automne en Librairies

Du 12 au 14 octobre

L'Automne en Librairies est du 11 au 14 octobre cette année, entre nouveautés, autres découvertes, et une invitée autour de laquelle nous proposons un programme complet : exposition, cinéma, rencontres... Onze événements lui sont consacrés dans trois villes différentes ! Vous trouverez surement un moment, vous et vos enfants,  pour venir rencontrer, voir, écouter , Rébecca Dautremer. 

Nos invités de saisons: Rébecca Dautremer / Hervé Kempf / Erwan Larher / Éric Fénot, Delphine Brunet de la revue 12°5 & Jean–Pierre Mignot / Frédéric Cisnal & les éditions Le mot et le reste / Guillaume Poix / Brigitte Giraud / Nadège Prugnard / Joan Riviera, Vic Lenoir & Morgan Navarro pour Aventures magazine…

Automne en Librairies, une programmation coordonnée par Libraires du Sud, dans tout PACA.

Deux rencontres sont prévues à histoire de l'œil, le 13 octobre à 19h00 avec les éditions le Mot et le Reste et Frédéric Cisnal, auteur de Berlin avant la techno, et le samedi 14 octobre à 11h00 avec la revue 12°5, dégustation de vin à la clé !

Festival

actOral.17

du 26 septembre au 14 octobre

Une rencontre à la librairie (éditions Inculte, le samedi 7 octobre à 18h00 - voir ci-dessous) et une librairie itinérante sur tous les lieux de spectacle, histoire de l’œil, est, comme chaque année, partenaire du festival actOral.
actOral, festival international des arts et des écritures contemporaines propose de découvrir chaque automne, à travers le travail d'une soixantaine d'artistes, la richesse et la diversité des écritures d'aujourd'hui. Au cœur de la programmation de la 17ème édition du festival : près de 30 auteurs invités : rentrée littéraire, poésie sonore, dramaturges... et des programmes interrogeant le passage du texte au plateau
Retrouvez l'Histoire de l'oeil sur les lieux de spectacles et à Montévidéo, lieu central du festival.

Vous pouvez retrouver l'ensemble de la programmation du festival et télécharger le programme.

Consultez également la liste des auteurs présents dans cette édition du festival.

Exposition HLM

FotoFoot

Festival La Photographie Marseille # 7

du 28 septembre au 11 novembre

versnissage le jeudi 28 septembre à partir de 18h00

FotoFoot présente les œuvres de douze artistes contemporains qui jouent avec le football, ou qui se jouent du football afin de nous amener au-delà du jeu. Son titre, FotoFoot est anagramme simple et évident. Mais FotoFoot n’est pas une exposition sur l’imagerie sportive footballistique, elle en est l’antipode. À travers le langage commun de ce sport universel, les artistes de FotoFoot interrogent le médium photographique, l’image et plus largement la société du spectacle. Les artistes se sont adaptés au 19 rue de la République, un ancien magasin de vêtements, et ils nous offrent une exposition unique, forte et sensible.

Joueurs —> Olivier Cablat www.oliviercablat.com | Claire Chevrier www.clairechevrier.net | Olivier Culmann http://tendancefloue.net/olivierculmann/ | Marie Denis www.mariedenis.com | Massimo Furlan www.massimofurlan.com | Jérémy Laffon www.jeremylaffon.com | Yohanne Lamoulère http://yohanne.lamoulere.book.picturetank.com | Benoît Luisière www.fabula-rasa.fr | Laurent Perbos http://documentsdartistes.org/artistes/perbos/repro.html | Franck Pourcel www.franckpourcel.fr | Pierre Schwartz | Hans Van der Meer www.hansvandermeer.nl.

Dans le cadre du festival La photographie Marseille #7 http://www.laphotographie-marseille.com/
événement soutenu par MP2017 Marseille capitale européenne du sport
Commissaire : Floriane Doury
Production : Pilotine
Co-production et espace pédagogique : Centre photographique Marseille

Histoire de l’œil propose pour toute la durée de l'exposition, sa librairie thématique itinérante au 19, rue de la République.

 

Atelier d'écriture

Écrire une nouvelle policière

La plume et l'image

septembre-novembre 2017

Avec Cédric Fabre

"Je propose l’écriture d’une courte nouvelle policière – nous pourrions dire une 'nouvelle criminelle' ou une 'nouvelle noire', en gardant en tête la notion de 'fait divers'. L’attention sera portée à la création d’un personnage, à la façon dont on le campe, dont on lui donne de l’épaisseur, et au développement d’une intrigue à partir de ce qu’il est, à partir de sa place et de son rôle dans son environnement : comment fait-on survenir une problématique, comment raconte-t-on une routine qui déraille, et comment construit-on un engrenage, un enchainement de faits, et comment le personnage fait face à des 'imprévus', voire au drame vers lequel conduisent les divers éléments qui se mettent en place. Nous accorderons de l’importance à la cohérence, la logique de l’intrigue, à la construction et au rythme, mais le vrai miel de cette nouvelle sera l’inventivité et le ton qu’adoptera le ou la nouvelliste. Ce sera donc aussi un jeu de créativité pour donner corps - si l’on peut dire... - à une langue singulière et personnelle.”

Résultat de recherche d'images pour "revue le détective"

Atelier en alternance avec l'atelier de Sophie Trividic : Parcours poétique, narratif aux lisières du récit : regards obliques en notes de bas de page. Ces deux cycles forment un projet commun d’écriture, mais ils peuvent être suivis indépendamment l’un de l’autre.

Dates & horaires : 20/09 - 03/10 - 17/10 - 14/11 – 28/11 – de 18h30 à 20h30
Rens. et inscriptions : laplumeetlimage@yahoo.fr / Tél. : 06.672.873.41 - Librairie histoire de l’œil / Tél.: 04.91.48.29.92

Tarif : 50 € (+ l’adhésion annuelle obligatoire 10€).

Atelier d'écriture

Parcours poétique aux lisières du récit : regards obliques en notes de bas de page

La plume et l'image

septembre-novembre 2017

Un atelier polyphonique, subversif, poétique : On prend un texte à soi, une nouvelle, quelques fragments, celui en cours d'écriture avec Cédric Fabre** : on le détourne, le traverse, l'écourte, le prolonge. Au fil des notes, on joue avec la narration, propose une vision alternative des faits... Auteur, traducteur, éditeur, lecteur, on se multiplie, reprend le texte, le commente, le complète, l'analyse, le critique, jette sur son propre texte cet étrange regard, oblique, parfois louche, fait ce pas de côté. Et on partage le temps d'un cycle ces multiplicités du récit, en se laissant parfois porter par les fictions alternatives offertes en lecture... En bonne compagnie de Vladimir Nabokov, Patrick Chamoiseau, Brice Matthieussent, Gérard Wajcman...

Résultat de recherche d'images pour "manuscrits marges"

** Atelier en alternance avec l'atelier de Cédric Fabre : Écrire une nouvelle policière. Ces deux cycles forment un projet commun d’écriture, mais ils peuvent être suivis indépendamment l’un de l’autre.

Dates & horaires : 26/09 - 10/10 - 07/11 - 21/11 – 05/12 – de 18h30 à 20h30.
Rens. et inscriptions : laplumeetlimage@yahoo.fr / Tél. : 06.672.873.41 - Librairie histoire de l’œil / Tél.: 04.91.48.29.92

Tarif : 50 € (+ l’adhésion annuelle obligatoire 10€).

Coups de cœur

Panthère Première # 1 - Collectif
Panthère Première # 1
Collectif

Il n’y a pas grand chose à dire de cette nouvelle revue. Sinon qu’elle est forcément nécessaire. Courageuse, érudite, aventurière, féministe.

Opus collectif jusqu’au bout, de la conception à la fabrication en passant par l’écriture, on y découvrira et apprendra des paroles étonnantes. On retient l’entretien des « enseignantes-contrebandières » qui, dans la Roumanie des années 80 et 90, survivent par le troc et la vente de marchandise cherchées à Istanbul. Ou encore ce qu’est le dilemme de Cologne. Être coincée entre plusieurs causes, être femme, être racisée… Comment se faire entendre ?

Car c’est l’enjeu premier de Panthère. Se faire entendre et donner à entendre des paroles peu entendues. Si en plus le graphisme continue d’être aussi parfait, il ne reste plus qu’à souhaiter longue vie à Panthère Première.

Le petit garçon sur la plage - Pierre Demarty
Le petit garçon sur la plage
Pierre Demarty
Verdier

Disséquer deux images. Jusqu’à les épuiser, jusqu’à confondre pleinement la fiction et la réalité. C’est ce que réussit à faire Pierre Demarty au long de ce court roman. La première, au cinéma, va bouleverser le narrateur au point de le faire rejoindre sa famille plus tôt que prévu. La seconde va venir rebondir dessus comme un écho, et le chambouler de nouveau. Ces images, dont le point commun est de montrer un petit garçon sur une plage, ne sont jamais citées, mais nous les connaissons (au moins l’une d’entre elles). Elles sont devenues évidentes. Elles ont été montrées, à toutes les sauces, expliquées, commentées, utilisées.

Demarty, d’une magnifique écriture sobre, brute, maitrisée, nous les décrit donc ces images, à outrance, puisqu’on nous les a montrées à outrance et nous interroge sur notre façon de regarder, de ressentir, sans bienséance ni ironie, et propose au final un texte magnifique.

Le dossier M (livre 1) - Grégoire Bouillier
Le dossier M (livre 1)
Grégoire Bouillier
Flammarion

Qu’est ce qui fait que l’autofiction peut agacer en général ? Qu’est ce qui fait que la petite histoire personnelle ne fait pas littérature ? Et qu’est ce qui fait que Grégoire Bouillier vient contredire d’un pavé de 800 pages (le premier numéro d’un diptyque, une blague ?) toutes ces questions-affirmations ?

Le Dossier M est l’histoire de Grégoire Bouiller, ou du moins celle qu’il nous raconte, ou du moins, une histoire possible de Grégoire Bouiller. Celle de sa rencontre avec M, une histoire d’amour peu commune, qui balaie tout ce qu’il a connu, et qui sera la source d’un enchaînement d’événements riches et rebondissants.

Le Dossier M est une tentative d’analyse de ce qu’est la rencontre amoureuse totale et de ses implications. Il est une description fine des sentiments avouables et inavouables. Il est donc foisonnant.
Car le Dossier M est l’art de la narration et de la digression de Grégoire Bouillier qui, donc, nous donne à lire bien d’autres histoires que la sienne. Avec un humour, un décalage, une autodérision et une érudition peu commune.

Il est étrange de ne pouvoir répondre aux questions posées plus haut, comme il est étrange de se plonger avec une telle gourmandise dans ce morceau de littérature, et d’être à ce point content de le faire.

Une histoire des loups - Emily Fridlund
Une histoire des loups
Emily Fridlund
Gallmeister

Madeline est une adolescente étonnante. À part. Élevée en marge, classée rapidement au lycée parmi les « originaux », elle est solitaire, très éveillée, débrouillarde et particulièrement maligne. Mais la famille qui s’installe de l’autre côté du lac, à portée de jumelle, viendra troubler son quotidien. Peut-être le cherche-t-elle d’ailleurs. Elle va vite nouer des liens d’amitiés avec cette jeune maman, Patra, s’occuper fréquemment du jeune Paul, et assez vite, nourrir une méfiance envers le charismatique papa, Leo.

Troublant est le mot qui vient assez facilement à la lecture d’Une histoire des loups, tant Emily Fridlund nous entraîne dans cette histoire avec une habileté peu commune, usant de mécanismes chronologiques et d’ambiances parfaite pour nous donner, petit à petit, les indices d’une sombre affaire. Une histoire des loups est un roman sombre par l’histoire qu’elle raconte, par le décor intense du Minnesota, mais lumineux à travers l’œil de ce superbe personnage qu’est Madeline. On est vite averti de l’existence d’un problème, on est vite conscient de l’énigme qui entoure cette famille mais Emily Fridlund nous maintient, comme son personnage, dans l’attente et la compréhension progressive. On sait le danger possible, mais on ne sait d’où il viendra, et on ne lâche pas les pages de ce livre.

Tous nos coups de cœur

L'Histoire de l'œil est spécialisée
dans les formes contemporaines

Infos pratiques

Horaires

du mardi au samedi
de 10h à 19h

Galerie

www.galerieho.com

Café / Wifi

Coordonnées

Histoire de l'oeil
25, rue Fontange
13006 Marseille
04 91 48 29 92
contact[at]histoiredeloeil[dot]com