Bertin / Fernandez
Vendredi 3 mars à 19h00
Julien Dubuisson
Exposition du 3 au 25 février
Magyd Cherfi
Samedi 4 février à 12h30
Didier Castino
Vendredi 17 mars à 19h00
Pascal Comelade / Pierre Hild
Mercredi 25 janvier à 19h00
Bienvenue à la librairie Galerie Histoire de L'Oeil
HO a 10 ans !
depuis novembre 2015

Actualités, rencontres, événements

Histoire de l'œil,

Librairie à Marseille

vous propose

Lectures

Jérôme Bertin & Fernand Fernandez

Vendredi 3 mars à 19h00

Deux voix singulières de l'écriture marseillaise actuelle que nous sommes très heureux de recevoir à l'occasion de la sortie de leurs nouveaux livres : Un homme pend (Le feux sacré - 2017) et Titre en cours (Al Dante - 2017) pour Jérôme Bertin, Textes alimentaires (Vanloo - 2016) pour Fernand Fernandez.

Afficher l'image d'origine

Jérôme Bertin est né en 1975 à Limoges et vit aujourd’hui à Marseille. Misère affective & sociale, addictions, solitude, pulsions de mort, exclusion, guerre civile larvée derrière le vivrensemble - sont les thèmes qu’il n’a jamais cessé de travailler. Sa poésie cassage-de-gueule est le lieu où viennent se heurter une prose rêche et une autobiographie zéro-complaisance. Prolétaire du style, besogneux parmi les besogneux, il est l’auteur d’une douzaine de livres qui se consultent comme des rapports de plaintes pour coups et blessures à l’égard d’une existence sans quartiers.

Afficher l'image d'origine

Fernand Fernandez. Né en 1976 à Istres. Vit à Marseille. Tente de conjurer le réel de différentes manières dont l'écriture, le dessin, la photographie, les lectures publiques et la musique. "Ça serait une sorte de science-fiction qui troquerait volontiers tout l'attirail associé au genre contre une simple grotte et dont l'effet spécial le plus improbable consisterait en un gros type dessinant un bison sur la roche. Ça n'est pas un bison".

 

Exposition

Julien Dubuisson

Vernissage le mercredi 1er février à 19h00

Exposition jusqu'au 25 février

Une exposition de la Galerie HO.

pavillon nocturne web

Inspiré par la pièce d’Alberto Giacometti Le Palais à 4h du matin  (1932), Pavillon nocturne est conçu comme un « petit théâtre ». Un théâtre dans lequel les personnages ont été remplacés par des formes, l’histoire par les relations que ces formes entretiennent entre elles, les récits qu’elles portent ainsi que leur inscription dans l’histoire de l’art. La sculpture (la combinaison de six formes emboîtées) est une structure construite et close sur elle-même, il n’y a pas d’espace entre les pièces, aucun autre élément ne peut y entrer ni en sortir. A la fois «white cube» et «black box theater», cette forme à tiroirs se présente sous la forme d’une collection, un musée, une sépulture, une abstraction, une mort.
Une série de dessins accompagne cette oeuvre. Il s’agit de six dessins extraits d’un cahier dans lequel Julien Dubuisson dessine avec son fils Élias. L’artiste ajoute et efface ses traits à ceux de l’enfant.

 

Rencontre

Didier Castino

Rue Monsieur-le-Prince

Vendredi 17 mars à 19h00

Rue Monsieur-le-Prince (Liana Levi) est le nouveau roman de Didier Castino après le grand succès d'Après le Silence (Liana Levi 2015).

Nous avons le plaisir de l'accueillir de nouveau pour une rencontre centrée sur ce deuxième ouvrage.

Hiver 1986. Dans toutes les villes de France, les étudiants se révoltent contre le projet Devaquet sur la réforme des universités. Dans le Sud, puis à Paris, Hervé prend part aux manifestations, persuadé d'être au coeur de l'Histoire en marche. Mais dans la nuit du 5 au 6 décembre, derrière la porte du 20, rue Monsieur-le-Prince, Malik Oussekine meurt sous les coups de la police après une course-poursuite. Le mouvement étudiant se termine dans la sidération. Trente ans plus tard, Hervé revient sur ce moment dont les échos l'obsèdent. Il restitue l'émotion d'un élan collectif, réinvente l'indicible, cherche à percevoir l'invisible derrière le fait divers. Le récit, porté par une écriture minutieuse et fluide, circule entre 1986 et aujourd'hui, entre faits et fiction, certitudes et doutes. Un roman inquiet, fiévreux, d'une grande humanité.

Hors-les-murs

Partenariats

BMVR Alcazar - Montévidéo - TNM la Criée

HO continue de nouer de nombreux partenariats à l'extérieur de la librairie. Rendez-vous :

Du 9 au 11 février / TNM la Criée / Limits / Cirque / Conception et Direction : Tilde Björfors.

1er mars / Montévidéo / Muscle / Poésie / Présentation du nouveau numéro de la revue.

3 mars / BMVR Alcazar / Éditions Les Grandes Personnes / Littérature jeunesse / Comme chaque année, les étudiants du master Monde du livre vous propose de découvrir une maison d'édition. Cette année, les éditions Les Grandes Personnes seront présentes à 14h avec Brigitte Morel (éditrice) et Claire Dé (auteure de la maison). Entrée libre.

Afficher l'image d'origine

Du  au 4 mars / TNM la Criée / Mon Fric / Théâtre / De David Lescot - Mise en scène Cécile Backès.

Du 3 au 8 mars / TNM la Criée / Les guerriers Massaï / Théâtre / De et avec l’ethnologue Philippe Geslin - Mise en scène : Macha Makeïeff.

Du 9 au 11 mars / TNM la Criée / Terre noire / Théâtre / De Stefano Massini - Mise en scène : Irina Brook.

Terre Noire

29 mars / Montévidéo / Philippe Artières / Rencontre littéraire.

 

Coups de cœur

Le monde des hommes - Pramoedya Ananta Toer
Le monde des hommes
Pramoedya Ananta Toer
Zulma

Le Monde des hommes est le premier volet de la tétralogie Buru de Pramoedya Ananta Toer que les éditions Zulma ont la bonne idée de republier.

Une excellente idée puisqu’au travers de Minke, jeune indigène dans les Indes néerlandaises, de son parcours d’étudiant brillant et de jeune adulte plein d’espoir, l’on se fait une idée très précise de l’histoire complexe de l’Indonésie.

Et plus largement, les questions de l’oppression, de la colonisation, des libertés d’action et d’opinion, sont largement traitées autour d’un jeune homme en pleine « construction intellectuelle », pris entre les méandres des codes indigènes ancestraux et ceux des lois coloniales « modernes ». Un jeune homme dont la pensée humaniste et libertaire se forme.

L’ensemble donne un roman passionnant, qu’on ne lâche pas et qui donne sérieusement à réfléchir, et envie de continuer à découvrir un auteur longuement censuré et empêché.

Michel Jullien - Denise au Ventoux
Michel Jullien
Denise au Ventoux
Verdier

Denise est le personnage principal, sans doute, du nouveau livre de Michel Jullien. Elle part s’échapper de la ville quelques jours avec Paul, dont elle s’est fameusement éprise.

Denise, on l’apprend vite, est un chien, et ce n’est pas celui de Paul. Ce qui permet à l’auteur, avant de nous faire vire l’ascension du Mont Ventoux, de nous raconter les liens qui unissent les quelques membres du « bestiaire » de Denise (quelques histoires savoureuses et passionnantes au passage) et les événements qui conduisent à cette escapade.

Avec ce nouvel exercice de style, Michel Jullien démontre, si besoin est, une nouvelle fois sa maîtrise de la langue, son soin de la recherche dans le poids de chaque mot, sa manière si précieuse de nous guider vers les sensations et les émotions simples. Une écriture joliment désuète et sans compromis. Jusqu’à l’apothéose de la montée vers le Ventoux. On y est et c’est très, très beau !!

La disparition de la chasse - Christophe Levaux
La disparition de la chasse
Christophe Levaux
Quidam

Ce premier roman court est un tour de force. Écrit à la hache, dans le vif du langage et dans le vif de l’absurde, composante désormais inhérente au fonctionnement social moderne.

Les personnages de Christophe Levaux sont tous présents à un séminaire d’une entreprise qui, semble-t-il, occupe aujourd’hui une place déterminante dans le renouvellement économique d’une région sinistrée du Nord de la France.

Ca part bien.

D’autant qu’ils ont tous cette lucidité, tantôt cynique, tantôt pathétique, tantôt amère, vis-à-vis de la bêtise moderne, que ce soit le PDG lui-même, le nouvel employé pas convaincu du bien fait du travail salarié ou bien même l’organisatrice du séminaire.

Christophe Levaux est sans concession, il est actuel, c’est San Antonio aujourd’hui (et c’est un compliment / en moins graveleux sans doute). C’est rentre-dedans, drôle et très enthousiasmant.

Le Chronométreur - Pär Thörn
Le Chronométreur
Pär Thörn
Quidam

Le personnage de Pär Thörn est, depuis petit, obsédé par le temps. C’est tout naturellement qu’il devient chronométreur dans une usine. Optimisation, rapports, amélioration et réflexion : voilà la mission dont il s’acquitte avec le grand sérieux que nécessite sa fonction, apportant ainsi, en homme de devoir, son concours aux besoins de l’entreprise. Ni l’austérité de ses collègues, considérée comme fonctionnelle, ni les vols dont il fait l’objet, détails inefficaces auxquels il faut mettre fin, ne viendront troubler sa tâche.

Seulement, nous sentons poindre malgré tout, par petites touches subtiles, la conscience nouvelle de l’absurdité, autant que de l’injustice, d’un système dont il est un rouage actif.

La fable de Pär Thörn choisit la douce folie et la fantaisie pour décrire un monde aux dérives de plus en plus inquiétantes. Génial rappel.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    

Tous nos coups de cœur

L'Histoire de l'œil est spécialisée
dans les formes contemporaines

Infos pratiques

Horaires

du mardi au samedi
de 10h à 19h

Galerie

www.galerieho.com

Café / Wifi

Coordonnées

Histoire de l'oeil
25, rue Fontange
13006 Marseille
04 91 48 29 92
contact[at]histoiredeloeil[dot]com